blog

Fabriquer son propre baume à lèvres.

Par celine, le 17 février 2021, mis à jour le 28 avril 2021 — 7 minutes de lecture

L’hiver, avec le vent, le froid, nos lèvres s’assèchent et se gercent. L’été, c’est le soleil qui les abîme. Bref, toute l’année, il faut les garder hydratées. Pour cela 2 solutions. On peut soit filer au supermarché acheter un baume super cher (eh si, parce que 2 Euros pour un tube contenant 5ml de baume, ça nous fait du 400€ le kilo… Eh si!) et plein de produits allergènes, d’huiles minérales inutiles et catastrophiques pour l’environnement (oui parce qu’en fait, les huiles minérales sont issues du pétrole, et leur extraction est très polluante) et pire, de perturbateurs endocriniens en guise de conservateurs. Ou alors, on prend 5 minutes de notre temps pour le fabriquer nous mêmes, avec des ingrédients peu couteux et naturels.

Pourquoi faire notre propre baume à lèvre?

Déjà, pour les raisons sus citées, pour éviter de se tartiner les lèvres avec des dérivés de pétrole, inclus dans les recettes pour leurs propriétés imperméabilisantes (et qui obstruent les pores de la peau) et parce qu’elles coûtent moins cher aux grandes entreprises que les huiles végétales, qui elles ont de vraies vertus. Au hasard, prenons en exemple une huile que nous possédons tous dans nos placards, l’huile d’olive! Riche en vitamines A, D, E, et K, et en anti oxydants, elle retarde le vieillissement de la peau. Elle possède des propriétés anti bactériennes, est adaptée à toutes les peaux, mais est particulièrement appréciée des peaux sèches, elle apaise les coups de soleil et assaisonne parfaitement les salades. De mon côté, je préfère de loin mettre ça sur ma peau qu’un dérivé du pétrole hyper polluant.

Image par Pexels de Pixabay

Passons aux allergènes et perturbateurs endocriniens. La marque la plus connue de Labe… de baume à lèvre pardon, contient pas moins de 5 parfums, dont 4 sont des allergènes reconnus! Une étude d’UFC que choisir a montré que la majorité des baumes vendus dans le commerce contiennent des Mosh (« mineral oil saturated hydrocarbons » ou hydrocarbures d’huiles minérales saturés, qui s’accumulent dans l’organisme, notamment dans les ganglions lymphatiques et le foie ») et des Moah (« mineral oil aromatic hydrocarbons » ou hydrocarbures d’huiles minérales aromatiques, qui sont cancérogènes). Rien de très glamour quand on s’intéresse de plus près à la composition donc.

Alors, comment on fait?

Pour fabriquer votre baume à lèvre maison, il vous faudra peu de matériel. Un bol bain-marie, une maryse (spatule avec embout souple), un petit fouet (pour la recette au miel, sinon inutile), un thermomètre du cuisson (idem, uniquement utile pour la recette au miel) et un contenant pour y verser votre mixture une fois prête. Je vous déconseille tout contenant dans lequel il faut plonger les doigts pour appliquer ensuite le baume sur vos lèvres. A la maison, ça peut le faire, mais en sortant des courses ou du travail, avec les mains sales, c’est l’assurance de faire entrer plein de germes et bactéries dans votre pot, qui se conservera moins longtemps, et ce n’est pas ce qu’il y a de plus hygiénique, surtout par les temps qui courent. Rien ne vous empêche de recycler un vieux tube de baume en le nettoyant parfaitement puis en le stérilisant dans l’eau bouillante ou à l’alcool, mais si vous n’en avez pas, je vous en propose ici

Préparez votre matériel propre et votre plan de travail, mettez vous un fond de musique et profitez des 5 petites minutes qui suivront.

Vous aurez besoin de 4 ingrédients de base.

-Une dose* de beurre végétal,

-Une dose* d’huile végétale,

-Une demi dose à une dose* de cire d’abeille, de soja, de candelilla ou autre cire végétale.

-2 ou 3 gouttes de conservateur (Vitamine E) ou une demi dose d’huile de germe de blé, et vous pourrez conserver votre baume jusqu’à 1 an.

Vous pouvez y ajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’orange douce ou de citron, pour un baume fruité et tonifiant.

*Une dose, ça peut être une cuillère à café, une cuillère à soupe ou une louche, le tout étant de respecter les proportions de chaque. Concernant la cire, je vous conseille d’en mettre une demi dose pour un baume d’hiver, et une dose pour un baume d’été, il fondra moins facilement.

De mon côté, j’ai testé une recette au miel, qui a des propriétés cicatrisantes, régénérantes et adoucissantes. Il est bourré de vitamines (C, B1, B2, B6, PP) et donne un petit goût sucré au baume. C’est un baume parfait pour l’hiver, j’en ai offert aux maîtresses de mes enfants pour Noël, elles m’en parlent encore 2 mois plus tard. Ma recette:

-1 dose de beurre de karité

-1 dose d’huile de coco

-1 demi dose de cire d’abeille

-1 demi dose de miel

-1 demi dose d’huile de germes de blé.

J’ai préparé mes petits contenants ouverts sur un torchon propre après les avoir stérilisé à l’alcool à 90° (on peut aussi stériliser dans l’eau bouillante). Puis j’ai mis le beurre de karité, l’huile de coco et la cire d’abeille dans mon bol bain-marie, j’ai fait fondre à feu très doux, puis j’ai attendu que ça descende en dessous de 45° pour incorporer le miel sans lui faire perdre ses propriétés, et j’ai ajouté l’huile de germes de blé. J’ai un bol bain-marie avec un bec verseur, je vous en conseille un comme ça si vous comptez investir, ça permet de bien viser sans en mettre partout.

ATTENTION le mélange fige très vite, donc gardez votre bain marie prêt à refondre votre mélange après avoir rempli 3 ou 4 tubes.

Image par Matt Sawyers de Pixabay

Je vous entend d’ici, « ça fait beaucoup d’investissement uniquement pour du baume à lèvres »… Mais qui a dit que ces ingrédients ne serviraient qu’à ça? 😉 Les beurres et huiles végétales et la cire d’abeille sont aussi des ingrédients nécessaires à la fabrication de crème hydratante solide, de déodorant solide, de savon SAF (Saponification à froid), de shampoing solide pour les beurres et huiles, de bee wrap pour la cire d’abeille et j’en oublie certainement.

Bien évidemment, la recette que je vous ai donné n’est qu’une idée parmi tant d’autres. Je vous invite, ici (article en construction), à découvrir les propriétés de chaque huile et beurre, pour personnaliser vos recettes en fonction de vos envies. Mais pour résumer:

-Le beurre de cacao: ralentit le processus de vieillissement, agit comme un écran solaire, nourrit la peau, et rend les lèvres pulpeuses.

-Le beurre de Karité: hydrate, assouplit la peau, est riche en antioxydants (vit A et E) , anti UV et est non comédogène.

-L’huile d’avocat: nourrit, répare et assouplit la peau, anti-âge.

-L’huile de coco: protectrice, adoucissante et émolliente. Elle est parfaite pour les peaux sèches, qui tiraillent.

-l’huile d’amande douce: nourrit, apaise et adoucit la peau, anti vergetures.

-L’huile de germes de blé: est un puissant antioxydant (et donc un parfait conservateur pour tous vos cosmétiques maison), répare, raffermit, adoucit, assouplit, régénère, anti-âge, elle aide la peau à se désquamer. Pour moi c’est la star de tout cosmétique maison.

Allez, à vos bains marie, n’hésitez pas à me poser des questions ou à donner votre avis 😉

celine

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.